Le Bénin, Afrique Généreuse

Mutuelles de santé

Pour la commission Mutuelles de Santé, c'est l'heure du bilan : commencé en 1992 et officiellement en 1996, personne ne croyait à ce programme, mais aujourd'hui une foule d'opérateurs a créé des mutuelles en Afrique. La difficulté de départ de cotisation (40 % solidarité et 60 % épargne) est maintenant adoptée 100 % mutualisée. Les mutuelles deviennent une priorité. Mais pour ce faire, il faut beaucoup d'argent. Grâce aux Mutuelles de Vendée, nous avons pu mener à bien ce projet. On se rend compte qu'il faut désormais payer des gens sur le terrain pour gérer ces mutuelles. Joseph a RDV avec Harmonie Mutualité pour étudier ce projet.


L'objectif de France Bénin Vendée n'est pas de créer une mutuelle et de la délaisser, comme beaucoup font. Nous ne voulons pas abandonner mais pour cela, il nous faut des financements. Joseph en profite pour remercier les Mutuelles de Vendée, le Conseil Général de la Vendée, le Conseil Régional des Pays de Loire, le PSF (Pharmaciens Sans Frontière).

A l'heure du bilan donc, un audit à été diligenté pour faire un état des lieux et savoir si le couple Harmonie Mutuelles et FBV pouvaient continuer le chemin côte à côte. Nous sommes dans l'attente de cette décision.

Nos actions ont inévitablement contribué à satisfaire tant de besoins vitaux. Les difficultés de financement actuelles et futures ne devront pas dissiper le succès de nos interventions sur la pauvreté au Bénin et la garantie de leur durabilité.
Nous devons nous réjouir du peu et rester optimistes…les grands projets de développement surtout local, contribuent largement à l’amélioration des conditions de vie des ménages. Seulement, nous avons aujourd’hui l’obligation de capitaliser les acquis de chaque projet pour éviter trop de cumul d’expériences sans tirer au clair les résultats.
Dans l’ensemble, et malgré les difficultés rencontrées sur le terrain, et financières, nous avons atteint un but : l’ancrage dans les mentalités d’un principe mutualiste pour un accès aux soins de santé plus facile. A l’heure du bilan, nous tenons à remercier particulièrement notre partenaire : Les Mutuelles de Vendée, qui nous ont accompagné depuis plusieurs années financièrement et techniquement, leur dire que le chemin fut long, que le résultat qu’on peut juger aujourd’hui n’est peut être pas assez convainquant, mais sera mesurable demain, nous en sommes convaincus. La démarche mutualiste est comme un tableau d’art abstrait, chacun découvre une multitude d’images en le regardant.

Nous remercions le Conseil Général de la Vendée qui nous a soutenus financièrement au début de ce projet, grâce à cette Coopération Vendée-Bénin, nous avons pu creuser les fondations d’une protection sociale en milieu rural au Bénin ; cette fondation a été possible également grâce à la Mutualité Sociale Agricole de la Vendée (Il faut rendre à César ce qui est à César).

Nous remercions PSF Vendée qui nous a accompagnés techniquement et financièrement au début du projet par son aide aux centres de santé.

Nous remercions le Conseil Régional des Pays de la Loire qui nous a suivis financièrement dans tous nos projets, nous remercions la Fondation Harmonie qui nous a apporté une bouffée d’oxygène à un moment critique de notre action, et enfin nous remercions tous ceux qui de près ou de loin ont apporté leur contribution à nos actions.

A tous nos partenaires, nous disons qu’à cette étape du bilan, il reste encore un long chemin à parcourir, et, comme une seule main ne peut applaudir, nous espérons trouver encore auprès d’eux d’autres mains pour que les décibels dégagés soient entendus le plus loin possible.