Le Bénin, Afrique Généreuse
arachide, nord Bénin
arachide, nord Bénin
arachide, nord Bénin
Nutrition infantile
Nutrition infantile
Nutrition infantile

Nutrition

Après la mise en place des 3 unités de production de KPABEGOU, commune de COPARGO, de LOKOSSA et de TANGUIETA - et bientôt peut-être à Kandi- les trois UPA ont vendu plus de 30 000 sachets soit plus de 15 tonnes de farine MISOLA.

L’UPA MISOLA de Kpabégou sera inaugurée fin 2018.

nutrition
nutrition
nutrition
nutrition

Sur l’UPA de Kpabégou, à la demande de la DANA, plusieurs compléments de travaux, financés par VISAJE et FBV, sont en cours d’exécution : carrelage, peinture, construction de bancs de lavage et séchage supplémentaires, réfection du portail.

Pour Lokossa, un groupe électrogène triphasé et la prise en charge du gardien pour 2018 et 2019 sont financés par VISAJE, FBV et MISOLA Belgique via Ile de France.

Afin de poursuivre la promotion de cette farine, il est nécessaire de lancer un vaste programme de marketing, notamment par l’organisation de « dégustations » dans les centres de santé et les centres de promotion sociale. Il sera nécessaire de rechercher des partenariats avec d’autres associations qui luttent contre la malnutrition au Bénin, des démarches sont en cours.

Dans la politique de santé, le Bénin fait de la lutte contre la malnutrition et la mortalité infantile une de ses priorités mais n’apporte pas encore sa contribution aux opérateurs de terrain pour l’accompagner dans ce défi.

nutrition
nutrition
nutrition
nutrition

Historique du Programme MISOLA

Un ancien centre de formation de jeunes filles à Kpabégou est mis à disposition de France Bénin Vendée et une
convention a été signée avec le Carder, organisme dépendant du ministère de l'agriculture. Une personne de ce centre payée par le ministère est mise à la disposition de France-Bénin pour ce projet.
La Région subventionne à hauteur de 15 770 € et Misola Ile de France pour 15 000 €.
Les travaux sont commencés avec un local compartimenté en parties matières premières, lavage, triage, séchage et moulin pour griller. Il y a un bureau pour l'animatrice et un autre pour l'unité Misola. Un bâtiment pour l'ensachage et les produits finis et un autre pour la commercialisation complètent cette unité.
Nous attendons la participation financière du Lions Club qui a fait une promesse de don lors de la soirée Gala.
Joseph en profite pour remercier les membres de FBV y ayant participé. Cela permettra d'envoyer les filles en
formation.

Une bonne nouvelle avec la venue d’un cabinet d’audit envoyé par l'Unicef qui a reconnu le bien-fondé de notre association sur l'aide apportée au Bénin, dans ce cadre de lutte contre la malnutrition et la mortalité infantile.

Base d’appui Parakou : Devant la dynamique de cette base, le camion rouge que nous utilisions pour le conteneur a été remis au centre de formation professionnel de Parakou pour aller chercher les élèves dans les
villages pour la formation à Parakou. Ce centre a trouvé des partenaires pour la construction de bâtiments d’internat pour les apprentis, il devient rapidement autonome, à l'inverse du centre d'Abomey Calavi qui, lui, marche tant bien que mal.
Jacqueline Rocher, en mission, Joseph et Vicky ont assisté à une remise de diplômes au centre de Calavi.